NOS ACTUALITÉS

Office pour l'Unité
jeudi 29 avril 2021

Partager :

Pendant le temps pascal nous vous proposons de suivre plusieurs auteurs spirituels modernes, issus de la tradition réformée.

Le symbolisme de la Cène de Eberhard Arnold (1883-1935), théologien luthérien allemand et avec sa femme Emmy fondateur de la communauté “Bruderhof”.

Lorsque Jésus a institué le repas du souvenir, il a parlé d'abandonner sa vie et de sacrifier son sang et son corps. 

Il existe un lien profond entre les événements de ce dernier repas - manger l'agneau sacrifié, manger le pain et boire le vin - et la proclamation du pardon, de l'unité et du  royaume futur. Tous ces éléments sont liés entre eux. 

Jésus a utilisé le sacrifice de l'agneau pour expliquer à ceux qui étaient réunis avec lui à table ce qu'est le sacrifice pour le Royaume de Dieu. Ce faisant, il a proclamé sa propre mort sacrificielle (1 Cor 5, 7, Actes 8, 32-33). Ainsi, pour nous comme pour les premiers chrétiens, tout ce que nous mangeons devient une action de grâce pour un sacrifice. Chaque repas pris ensemble est un repas d'amour commun, une offrande de remerciement, un repas du souvenir. Nous devrions remercier Dieu chaque fois que nous nous réunissons pour un repas. Non pas parce que nos propres appétits ou nos propres intérêts seraient satisfaits, mais bien pour le sacrifice des plantes et des animaux que Dieu nous donne. Ainsi pourrons-nous vivre dans l’unité [...]; ainsi nos vies seront-elles soutenues et nous pourrons alors continuer à témoigner du Royaume de Dieu en vivant la dimension communautaire de l’Eglise.

Eberhard Arnold, God’s Revolution, The Plough Publishing House 1997, p 74.  

Préparé par nos frères et sœurs de Nazareth, Terre Sainte.

Intercessions

1/ Pendant 10 ans la Communauté du Chemin Neuf a accueilli des pèlerins à Nazareth, dans le Centre International Marie de Nazareth, en proposant en particulier un parcours biblique multimédia retraçant l’histoire du Salut depuis la Genèse jusqu’à la résurrection. A la fin de cette semaine, les clés et la gestion du Centre seront remises à la Custodie de Terre Sainte.
Seigneur, nous te rendons grâce pour ce lieu qui a permis d’accompagner des milliers de chrétiens de toutes confessions dans leur pèlerinage, mais aussi d’aller à la rencontre de la population locale aussi bien chrétienne que juive ou musulmane. Nous te prions pour que les semences jetées en terre au cours de ces 10 années continuent à fructifier et que ce lieu demeure dans sa vocation d’accueil et d’annonce de la Bonne Nouvelle.

2/ Ce dimanche les Églises orthodoxes célèbrent la résurrection du Christ, un mois après les Églises d’occident. Seigneur, nous te rendons grâce pour la richesse et la diversité de ton Eglise, et tous les pas d’unité de ces dernières décennies. 
Donne-nous Seigneur de pouvoir proclamer ensemble ta résurrection afin que cette unité visible soit un témoignage pour le monde.

3/ Dans l’évangile de Marc (16, 6-7) on entend cette parole de confiance :  « Ne soyez pas effrayés, vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié ? il est ressuscité… Il vous précède en Galilée. »
Au cœur de la Galilée, la ville de Nazareth est le lieu où Jésus a partagé notre humanité, dans une vie simple et ordinaire . Dans l’étape inattendue que nous traversons, nous sommes invités à rencontrer le Ressuscité dans l’humble vie cachée du quotidien.
Donne-nous Seigneur,  de percevoir les fruits de vie qui, dans le silence de notre quotidien, sont en train de mûrir.